Comment amortir un emprunt ?

Comment amortir un emprunt

Les prêts sont des recours intéressants en cas de défaut de financement pour lancer un projet particulier. Cependant, ils peuvent entraver l’équilibre financier des emprunteurs si ceux-ci ne choisissent pas les modalités de remboursement adaptées à leur situation personnelle.

Ainsi, avant de s’endetter, il convient de se renseigner sur les types d’amortissement existant et le mode calcul de ceux-ci. N’ayez crainte, cela ne nécessite que la connaissance de quelques bases en mathématiques. Dans cet article, on vous propose de découvrir tout ce qu’il faut savoir sur les amortissements.

A découvrir également : Investir en SCPI : y a-t-il un montant minimum ?

Qu’est-ce que l’amortissement d’un prêt ?

L’amortissement désigne l’échelonnement dans le temps des annuités d’un prêt. Concrètement, un emprunt est dit amortissable lorsque son remboursement se fait non en une fois, mais sur une échéance avec des mensualités comportant à la fois le capital emprunté que les intérêts.

Grâce au système d’amortissement, les intérêts sont plus rapidement que le montant de la dette, même si les mensualités ne changent pas. En effet, au fil du temps, la partie intérêt de chaque mensualité diminue et la partie remboursement du capital augmente.

Lire également : Comment diviser un terrain en indivision ?

L’amortissement est important, car il aide les emprunteurs à comprendre et à prévoir leurs coûts dans le temps. En ce qui concerne le recouvrement de la dette, les calendriers d’amortissement clarifient la partie du remboursement d’un prêt constituée d’intérêts par rapport au principal. Cela peut être utile en vue de la déduction des paiements d’intérêts à des fins fiscales.

L’amortissement peut être calculé à l’aide de la plupart des calculatrices financières modernes, des progiciels de tableur (tels que Microsoft Excel) ou des calculatrices d’amortissement en ligne.

Quels sont les types d’amortissement ?

Le remboursement des intérêts et du capital investi varie au fil du temps. Cela dépend en effet du mode d’amortissement pour lequel l’emprunteur a opté.

Amortissement constant

Ce mode est le plus choisi dans la majorité des prêts souscrits. C’est le modèle le plus sécurisant. Elle consiste à verser au prêteur en début ou à l’aval de chaque mois un montant fixe contenant une part des intérêts et du capital emprunté, en guise de mensualité. Le paiement de ses mensualités débute dès le premier mois après la souscription du prêt et s’achève à l’échéance indiquée pour le remboursement du montant du prêt majoré des intérêts.

Amortissement linéaire

Ce modèle permet de maintenir le montant du capital emprunté fixe lors du versement des mensualités. Les variations ne sont notées qu’au niveau des intérêts qui diminuent d’ailleurs avec le temps puisque leur montant est déterminé en fonction du capital restant dû.

amortir un emprunt

Amortissement modulable

Avec ce mode de remboursement, l’emprunteur peut faire varier le montant des mensualités, voire même suspendre (si le contrat le stipule) le versement pour un temps défini. Cela afin de faire face à une situation économique dégradante ou d’écourter la durée de son prêt.

Concrètement, le capital à verser chaque mois dans ce modèle n’est pas fixe, mais cela ne signifie pas que l’échéance du prêt doit être extensible. Dans le cas où ça le serait, le montant des intérêts augmentera alors. A contrario, selon l’importance du versement mensuelle, l’emprunteur peut réduire la durée de son prêt.

Amortissement in fine

Ce mode de remboursement peut ressembler quelque peu aux précédents. Seulement, les mensualités ici, ne comprennent que des intérêts. Ceux-ci sont échelonnés sur toute la durée du prêt et ce n’est qu’à son terme que le capital emprunté est remboursé.

Le remboursement du montant de l’emprunt lui-même se fait donc en un seul paiement.

Calculer l’amortissement d’un prêt : comment procéder ?

Il est particulièrement facile de produire un tableau d’amortissement du prêt si les mensualités sont connues. À partir du premier mois, prenez-le montant total du prêt et multipliez-le par le taux d’intérêt auquel il est assujetti. Divisez le résultat par 12 pour obtenir le montant des intérêts mensuels. Soustrayez ce montant de votre mensualité, vous obtiendrez le montant du capital emprunté qui sera payé au cours du premier mois.

Pour le deuxième mois, faites la même chose, mais commencez par le solde du capital restant du premier mois plutôt que par le montant initial du prêt. À la fin de la durée du prêt, votre principal devrait être à zéro.

ARTICLES LIÉS