Acheter un bien à l’étranger : nos conseils

Que vous soyez une entreprise ou un particulier, acheter un bien à l’étranger est souvent une étape charnière. Ce projet requiert beaucoup de préparation mais également une vaste connaissance du pays dans lequel vous souhaitez acheter. En effet, de nombreux pays possèdent des législations différentes concernant l’accès à la propriété et l’achat d’un bien dans une ville ou en campagne. Dans cet article, nous vous donnons quelques conseils pour réussir votre achat de bien à l’étranger.

Connaître les législations en vigueur

Avant toute chose, il convient de connaître les réglementations concernant l’achat d’un bien immobilier à l’étranger. Chaque pays possède sa propre législation et il est parfois difficile de s’y retrouver. Les conseils d’un expert immobilier local, ou un cabinet d’avocat, permettra d’y voir plus clair et d’obtenir une stratégie sur-mesure pour cette législation. Il existe également des sites français qui sont spécialisés dans la recherche d’un logement à l’étranger.

A lire aussi : Prix récents des ventes immobilières : comment les découvrir facilement ?

Si vous pouvez effectuer vous-même des recherches sur la manière dont acheter un bien à l’étranger, rien ne vaut le conseil d’un spécialiste situé directement dans votre pays cible. Un notaire ou un avocat spécialisé en droit de l’immobilier pourra vous accompagner tout au long de votre projet. C’est également une protection qui vous prémunie de tout litige lors de votre achat de bien.

Nouer une relation privilégiée avec une agence locale

Une fois que vous connaissez les modalités légales de votre projet, il faudra s’orienter vers un autre professionnel pour vous aider : l’agent immobilier. De la même manière qu’en France, l’agent immobilier joue un rôle important et vous accompagne durant toute la durée de votre projet.

A lire également : Agence immobilière : comment négocier avec le propriétaire ?

À partir de vos critères, celui-ci pourra sélectionner les biens les plus susceptibles de vous convenir. Il fera le lien entre le vendeur et l’acheteur et préparera tous les documents nécessaires à l’acquisition du bien.

Dans la plupart des capitales européennes (et ailleurs), il existe des agents immobiliers, indépendants ou non, qui parlent le français. Ils seront alors un interlocuteur privilégié dans votre démarche d’acquisition immobilière. Et c’est certain, nous sommes plus à l’aise dans ce genre d’expériences lorsque l’on interagit avec quelqu’un qui parle notre langue !

Traduire vos documents

Pour rendre vos documents parfaitement compréhensibles par vos interlocuteurs (banque, agence immobilière etc.), il vous sera demandé de les traduire par un traducteur assermenté. Celui-ci, spécialisé dans la traduction juridique, est habilité par la Cour d’Appel à réaliser des traductions officielles. Seul un tel traducteur peut réaliser ce type de traduction qui aidera vos interlocuteurs à authentifier et comprendre le contenu de vos documents, indispensables pour obtenir un prêt par exemple. En général, on vous demandera la traduction de votre avis d’imposition, de vos derniers bulletins de paies, relevés bancaires mais aussi vos papiers d’identité.

Les délais de livraison d’obtention d’une traduction sont parfois longs. Il convient donc de prendre ses précautions et de faire traduire tous les documents avant même votre rendez-vous à la banque. Cela vous permettra de gagner un temps précieux et donc d’accélérer la concrétisation de vos démarches.

Être présent sur place pour les formalités

S’il est possible de déléguer, il est clair qu’être présent sur place vous apportera de nombreux avantages. Plutôt que de vous référer à quelqu’un, vous pourrez vous-même faire les visites. Si l’agent immobilier veut vous voir pour retravailler la stratégie de recherche de bien, une présence sur place est vivement conseillée.

Si la ville dans laquelle vous souhaitez acheter un bien n’est pas très loin de chez-vous, il est tout à fait possible d’organiser des journées sur lesquelles vous gérerez tout l’administratif : banque, agence, ameublement etc. Il conviendra alors d’organiser ses rendez-vous à l’avance avec tous ses prestataires afin d’organiser votre venue sur place. Vous avez bien sûr la possibilité d’être représenté par un professionnel, mais comme le dit l’adage, on ne fait jamais mieux que par soi-même !

Pour conclure

Acheter un bien immobilier à l’étranger est une aventure excitante qui nécessite un minimum de préparation. Il faudra faire attention de respecter les règles de vigueur dans le pays dans lequel vous souhaitez vivre. Bien s’entourer est une étape importante, il faudra alors faire en sorte de trouver le bon prestataire pour vous aider à chapeauter le projet. Enfin, une véritable implication est demandée de votre part. Que vous souhaitiez déléguer la gestion de votre projet ou non, on vous demandera souvent votre accord ou votre avis afin de concrétiser les décisions.

Prévoir un budget réaliste pour les frais annexes

Au-delà du prix d’achat du bien, il faut prévoir un budget pour les frais annexes. En effet, des coûts supplémentaires liés à l’acquisition de votre bien immobilier peuvent s’ajouter. Parmi ceux-ci se trouvent les droits de mutation ou encore les taxes foncières et d’habitation.

Les frais d’agence sont également à prendre en compte si vous faites appel aux services d’un professionnel. Il faudra alors vérifier la grille tarifaire de ce dernier avant tout engagement, afin que le coût final soit clair dès le départ.

Le recours aux différentes prestations nécessaires pendant l’acquisition du bien (notaire, expert immobilier pour les diagnostics, traducteur juridique…) doit être envisagé pour éviter toute mauvaise surprise financière ultérieure.

Une fois propriétaire, des charges courantes comme l’électricité, l’eau ou encore Internet viendront s’ajouter à vos dépenses mensuelles. Pensez à bien prendre en compte tous ces éléments dans votre budget global pour éviter toute situation compliquée après l’achat du bien immobilier.

Faire une analyse approfondie du marché immobilier local avant d’acheter

Faire une analyse approfondie du marché immobilier local avant d’acheter est essentiel pour éviter les mauvaises surprises. En effet, la valeur et le prix des biens immobiliers peuvent varier considérablement d’un pays à l’autre, voire même d’une ville à l’autre.

Il est donc primordial de connaître le marché immobilier dans la région où vous souhaitez investir votre argent. Vous pouvez consulter des sites spécialisés en ligne pour avoir une idée générale des prix pratiqués, mais il vaut mieux aussi se renseigner auprès de professionnels locaux (agents immobiliers, notaires…) qui ont une connaissance plus précise du terrain.

Certains éléments spécifiques au pays peuvent impacter les prix : réglementation particulière en matière de construction ou encore niveau général des prix de l’immobilier dans le pays concerné.

L’étude du marché local peut aussi permettre de déterminer si la demande est supérieure à l’offre ou inversement. Cette information peut être utilisée pour négocier le prix avec un potentiel vendeur.

Faire une analyse approfondie du marché immobilier local doit faire partie intégrante du projet d’achat d’un bien à l’étranger afin que cet investissement soit rentable sur le long terme.

ARTICLES LIÉS