Pourquoi investir dans l’épargne immobilière ?

Investir dans des parts de SCPI ou d’OPCI permet de bénéficier de tous les avantages de l’investissement locatif en bénéficiant de la fiscalité avantageuse de l’assurance vie, sans avoir la responsabilité de la gestion du patrimoine immobilier. Investir dans l’épargne immobilière est un atout à ne surtout pas sous-estimer. Découvrez-en les avantages dans cet article !

A découvrir également : Comment estimer le prix d'une maison avec terrain ?

Qu’est-ce que l’épargne immobilière ?

L’épargne immobilière désigne l’ensemble des produits d’investissement basés sur l’immobilier. Au lieu d’acquérir un bien immobilier physique, les investisseurs achètent des parts de sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) ou d’organismes de placement collectif immobilier (OPCI), qui investissent à leur tour, directement ou indirectement, dans une gamme diversifiée d’actifs immobiliers locatifs : bureaux, locaux commerciaux, immeubles d’habitation, etc.

La gestion de ces actifs est assurée par un professionnel de l’immobilier (société de gestion) qui décide des acquisitions et des ventes de biens immobiliers tout en limitant les risques liés aux biens vacants. Soulignons qu’un professionnel saura encadrer chaque étape de la démarche sans laisser de place au hasard.

A voir aussi : Quels travaux faire soi-même ?

Quels sont les avantages ?

L’épargne immobilière avec Primonial Immobilier rapporte environ 5 % par an aux investisseurs, ce qui est bien supérieur à de nombreux placements.

En résumé, voici une liste des principaux :

  • Mutualisation des risques
  • Facilité d’achat
  • Faible ticket d’entrée
  • Locataires stables (bail commercial)
  • Pas de gestion à réaliser
  • Rendement intéressant
  • Financement possible pour un achat à crédit
  • Possibilité de revente sur le marché secondaire
  • Possibilité d’avoir une assurance complète SCPI

Quand faut-il investir dans l’épargne immobilière ?

Avec une mise de fonds inférieure à celle d’un investissement immobilier locatif direct, la souscription de parts de SCPI ou d’OPCI permet de percevoir des revenus liés à la gestion d’une gamme diversifiée de biens locatifs difficilement accessibles en direct pour un investisseur individuel, tout en mutualisant les risques et en déléguant la gestion des biens et des locations à un professionnel moyennant le paiement de frais de gestion.

La souscription de parts de SCPI ou d’OPCI constitue un investissement à long terme (une durée de conservation des parts d’au moins huit ans est recommandée). L’investissement peut être financé par un prêt bancaire.

L’investissement dans l’immobilier papier permet de diversifier son patrimoine et de se constituer une source de revenus complémentaires, notamment en vue de la retraite. Dans cette optique, il est conseillé aux investisseurs de veiller à ce que les emprunts contractés pour l’achat de parts soient remboursés avant la date de départ à la retraite.

Les différents types de SCPI

Les SCPI sont exclusivement destinées à la gestion d’un patrimoine immobilier locatif. Les SCPI peuvent être divisées en deux catégories distinctes :

  • les SCPI d’immobilier d’entreprise, qui se concentrent sur la distribution de revenus réguliers aux investisseurs (SCPI à haut rendement), et dont le patrimoine est principalement constitué de bureaux, d’entrepôts et/ou de commerces ;
  • les SCPI d’immobilier résidentiel, qui investissent principalement dans des immeubles d’habitation (appartements et maisons individuelles) – neufs ou à rénover – et bénéficient généralement des différents avantages fiscaux destinés à encourager l’investissement dans le secteur locatif (ex. : SCPI  » Pinel  » et  » Malraux « ).

Les différents types d’OPCI

Les OPCI sont constitués d’actifs mixtes : 60% à 90% d’actifs immobiliers le reste étant constitué d’autres instruments financiers (produits monétaires, obligataires et boursiers).

  • Le terme OPCI recouvre deux formes juridiques de fonds immobiliers :
  • le FPI (fonds de placement immobilier) – un fonds de placement immobilier.
  • Et la SPPICAV (société de placement à prépondérance immobilière à capital variable) – fonds commun de placement spécialisé dans l’investissement immobilier.

Quelle est la rentabilité attendue d’un papier immobilier ?

La rentabilité d’un investissement en papier immobilier correspond généralement à :

  • aux dividendes versés à l’investisseur par la SCPI ou l’OPCI sur une base annuelle en fonction des loyers perçus chaque année (après déduction des charges liées à la gestion du patrimoine immobilier locatif : frais d’entretien et de travaux réalisés, frais de gestion locative, assurances, etc.), et aux plus ou moins-values immobilières de la SCPI ou de l’OCPI ;
  • le montant total des capitaux perçut par l’investisseur, soit lors de la vente de ses parts, soit lors de la liquidation de la SCPI.

N.B. La vente des parts peut s’avérer difficile, ce qui peut parfois prendre plusieurs mois. En outre, il n’existe aucune garantie quant à la performance et au paiement des dividendes.

Investir dans des papiers immobiliers par le biais d’un contrat d’assurance-vie

Lorsque le contrat le permet, il est souvent recommandé d’investir dans des parts de SCPI ou d’OPCI par le biais de l’assurance-vie. D’une manière générale, une assurance est toujours une garantie de simplicité. C’est d’autant plus vrai ici! En effet, les revenus sont capitalisés et la fiscalité avantageuse de l’assurance-vie s’applique aux retraits ou aux versements en cas de décès.

ARTICLES LIÉS