Que savoir à propos des SCPI ? Définition, types, fonctionnement

Investir dans l’immobilier locatif permet de se constituer un patrimoine et de percevoir des revenus complémentaires. Dans le cadre d’un investissement immobilier, vous avez la possibilité d’acheter directement un logement et de le louer. Vous pouvez également acquérir des parts de SCPI et investir dans un patrimoine immobilier varié, composé de plusieurs biens difficilement accessibles pour un particulier direct. On vous en dit plus sur la notion de SCPI dans la suite.

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

Encore appelée « pierre papier », la SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) est un véhicule de placements immobiliers locatifs long terme. Elle se charge de la collecte des fonds qui proviennent aussi bien d’investisseurs particuliers que d’entreprises et d’associations. Chaque personne qui opte pour une SCPI Invest devient « associée », et possède une partie d’un patrimoine immobilier, sous la forme de parts sociales.

A lire également : Comment se retourner contre un vice caché ?

Les associés délèguent la gestion immobilière à la société de gestion de la SCPI qui se charge de l’entretien du parc immobilier, de la sélection des immeubles et des locataires. Contrairement aux actions, les parts émises dans la SCPI ne sont pas cotées en Bourse.

Les sociétés civiles de placement immobilier appartiennent à la catégorie des Organismes de Placements Collectifs (OPC). Aujourd’hui, vous avez la possibilité d’investir dans une SCPI Familiale, une société civile immobilière constituée entre les membres d’une même famille.

A lire en complément : Maison individuelle : tout savoir sur la construction

Quels sont les différents types de SCPI ?

En fonction des objectifs patrimoniaux que vous avez, vous devez prendre la peine de bien sélectionner le type de SCPI qui vous convient. En effet, il existe plusieurs types de SCPI répondant à des objectifs différents : SCPI fiscale, SCPI de rendement et SCPI de plus-value. Ainsi, selon vos objectifs, vous pourrez opter pour une SCPI fiscale ou de défiscalisation. Ce type de placement immobilier peut vous conférer les avantages fiscaux rattachés à une loi.

Par ailleurs, il accorde à l’investisseur une réduction d’impôts en fonction du montant de l’investissement effectué. En France, vous retrouverez plusieurs types de SCPI fiscales comme la SCPI Pinel, la SCPI Denormandie, la SCPI Malraux, etc.

Proposé par une société de gestion immobilière, la SCPI de rendement vous permet d’acquérir des parts du patrimoine immobilier. Elle est principalement composée de biens immobiliers professionnels comme les bureaux, les entrepôts et les locaux commerciaux ou d’activités.

 Vous pouvez enfin vous tourner vers une SCPI de plus-value. Encore appelée SCPI de valorisation ou de capitalisation, celle-ci vous permet d’investir dans des biens immobiliers ayant un fort potentiel de revalorisation. La SCPI de plus-value ne redistribue pas les loyers, elle vous permet d’investir dans des parts de biens immobiliers décotés dans le but de les revendre au bout de plusieurs années pour bénéficier d’une plus-value à la revente.

Comment fonctionne une SCPI ?

Les SCPI sont des sociétés de gestions qui acquièrent des biens immobiliers grâce au capital investi par les investisseurs de part. Elles mettent ensuite les biens acquis en location. Le fonctionnement de la SCPI est un peu semblable à celle d’une ruche où chaque membre à un rôle précis à jouer.

 En effet, les épargnants souscrivent des parts de SCPI. Ensuite, la société de gestion procède à l’achat et à la gestion locative des biens immobiliers. La SCPI redistribue les loyers aux actionnaires. Toutes ces opérations se déroulent sous le contrôle et la surveillance de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF).

ARTICLES LIÉS