Investir son épargne dans une résidence étudiante ?

Investir son épargne dans une résidence étudiante

Comptant près de 2,7 millions d’étudiants en France, le marché de l’immobilier locatif est un domaine particulièrement rentable. Si vous désirez réaliser un investissement dans ce secteur, alors nous vous conseillons de vous tourner vers les résidences étudiantes.

Ce type de placement permet de jouir de nombreux avantages fiscaux et attire de plus en plus d’investisseurs. Alors, effectuer un placement dans les résidences étudiantes est-ce une bonne idée pour votre épargne ? Voici quelques informations qui vous aideront à prendre une décision concernant votre projet d’investissement.

Lire également : L'astuce incontournable pour meubler un T3 sans perdre de temps

Une résidence étudiante : c’est quoi ?

Avant d’acheter une résidence étudiante, il est important de savoir de quoi il s’agit. Cela permet de vous lancer en toute quiétude.

Une résidence étudiante correspond à un ensemble d’appartements meublés, le plus souvent des studios. Elle compte en moyenne entre 80 et 120 appartements. Ceux-ci sont mis en location et destinés à des étudiants. Ces résidences sont généralement bien placées, à proximité de transports, de commerces et d’universités.

Lire également : Choisissez un constructeur de qualité pour votre maison individuelle

Comme qu’il est question d’une résidence de service, les biens sont déjà équipés et prêts à être occupés. Ils comprennent entre autres une salle de bain aménagée, une cuisine équipée, une laverie accessible dans le bâtiment, etc. Les résidences étudiantes doivent obligatoirement proposer certains services : accueil, nettoyage régulier des locaux, petit déjeuner ou bien encore du linge maison fourni.

Pour qu’une résidence de services soit considérée et reconnue comme un logement étudiant, il faut qu’elle soit constituée au minimum de 70 % d’étudiants. Ce point est vérifié tous les ans sur la base de l’occupation des biens immobiliers du 1er octobre au 31 décembre. Dans le cas où dans cette période, les logements ne respectent pas la part d’étudiants définie, alors l’avantage fiscal relatif à ce placement sera révoqué.

Les dispositifs de défiscalisation des résidences étudiantes

En réalisant un investissement dans les résidences étudiantes, vous pourrez profiter de deux dispositifs de défiscalisation : le dispositif Censi-Bouvard et la location non-professionnelle (LMNP).

La loi Censi-Bouvard

Le dispositif Censi-Bouvard vous permet de jouir d’une réduction d’impôt à travers l’investissement dans l’immobilier de services neufs. Cette réduction peut aller jusqu’à 11 % de la valeur de votre investissement, dans la limite de 300 000 euros investis. Dans les six mois qui suivent la livraison du bien immobilier, vous pourrez aussi récupérer toute la TVA inclue dans le prix d’acquisition. Ce qui représente 19,6 % de ce dernier.

Enfin, puisque vous êtes soumis au régime des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC), vous avez la possibilité de déduire de vos impôts vos dépenses réelles et 100% des intérêts de votre crédit. Par contre, ces avantages fiscaux sont pris en considération dans le calcul des niches fiscales, avec un plafond de 10 000 euros par an.

son épargne dans une résidence étudiante

Le statut de LMNP

Dans le cadre où vous ne désiriez pas forcément placer votre épargne dans une résidence étudiante neuve, vous pourrez profiter du statut de loueur meublé non-professionnel (LMNP). Ce statut est accessible à tous les propriétaires louant un logement meublé. Avec ce régime, vous jouirez aussi d’une réduction sur vos impôts attractive et il est même envisageable de ne pas payer d’impôts sur vos revenus issus de votre activité locative.

Effectivement, il est possible de réduire l’amortissement comptable de vos impôts et de récupérer par la même occasion la TVA relative à votre placement. C’est d’ailleurs pour cette raison que ce genre d’investissement attire autant de personnes.

Les raisons d’investir dans les résidences étudiantes

Comme vous l’aurez remarqué, le marché des résidences étudiantes est particulièrement rentable en France. En effet, la demande est supérieure à l’offre. Ce qui réduit de façon considérable le risque de vacance locative. On observe surtout qu’il y a de plus en plus d’adolescents qui quittent le nid familial pour poursuivre leurs études. Et à l’heure actuelle, ils sont plus de 60 %. Dans ce contexte, les logements étudiants sont très prisés, car elles proposent différents services utiles.

Étant donné que cet investissement financier fait l’unanimité auprès des investisseurs, vous n’aurez pas trop de mal à trouver un acquéreur au cas où vous voudriez vendre votre bien quelques années après. En plus ces signaux positifs du marché, le placement en logement étudiant a l’avantage de ne pas exiger une gestion récurrente de votre part.

Cerise sur le gâteau, vos revenus locatifs sont assurés, car vous signez un bail avec le gestionnaire de la résidence étudiante. Dès lors, votre placement est assez sécurisé, même si le capital n’en est pas pour autant garanti.

Nous vous conseillons donc de faire attention à ce dans quoi vous investissez votre épargne. Enfin, placer dans les résidences étudiantes vous permettra de profiter d’un dispositif attractif en termes de fiscalité. Dans le même temps, vous aurez accès à un rendement intéressant d’environ 4 % bruts annuels.

Comment choisir une résidence étudiante où investir ?

À l’instar de tout investissement locatif, l’emplacement est un élément essentiel. Par conséquent, nous vous suggérons de privilégier les zones où les étudiants sont présents, à proximité des universités par exemple ou dans les grandes villes.

L’idéal serait donc de miser sur des résidences se situant près d’un campus ou de transports en commun facilitant le déplacement vers le lieu d’études. Les commerces, équipements sportifs et loisirs doivent aussi être accessibles à une distance raisonnable.

Accordez également une grande attention aux services que propose la résidence étudiante, élément clé de son attractivité. La qualité du gestionnaire est très importante, car c’est lui qui assurera la gestion de votre investissement. C’est surtout lui qui se chargera de récupérer l’argent des loyers et d’effectuer les relances en cas d’éventuels problèmes ou de retards. Il est donc recommandé d’opter pour un gestionnaire fiable, expérimenté et avec une bonne réputation.

L’achat d’un logement étudiant à crédit

En moyenne, les studios des logements étudiants sont des biens possédant une surface comprise entre 18 et 22 m2. Ainsi, hors de la ville de Paris, vous pourrez potentiellement débuter avec un budget inférieur à 100 000 euros. Mais, il serait tout de même judicieux de recourir à un crédit bancaire, même si ce n’est pas une obligation pour vous.

En réalité, avec la location meublée LMNP ou Censi-Bouvard, vous allez prélever les intérêts de l’emprunt de vos revenus locatifs imposés.

ARTICLES LIÉS