Protégez vos revenus locatifs avec l’assurance pour loyer impayé

Protégez vos revenus locatifs avec l'assurance pour loyer impayé

Les loyers impayés sont la bête noire des bailleurs, car ils peuvent nuire à la rentabilité de leur investissement immobilier. Si vous en avez assez de voir les impayés continuer à s’accumuler, alors la meilleure solution est de vous protéger. Pour ce faire, pensez à souscrire une assurance pour loyer impayé. Zoom sur les avantages de cette assurance.

À propos de l’assurance pour loyer impayé

Le défaut de paiement est l’une des principales préoccupations pour les propriétaires de biens locatifs. Si votre locataire décide brusquement de disparaître sans laisser de trace, l’assurance contre les loyers impayés est là pour vous protéger.

Lire également : Qu'est-ce que la gestion locative ?

On l’appelle également Garantie loyer Impayé (GLI) et elle a pour rôle de sécuriser vos revenus locatifs. Vous n’aurez donc plus à vous préoccuper des frais impayés ou des dommages à la propriété. De plus, l’assurance couvre les frais de recours juridiques en cas de conflit.

Économiser du temps et de l’argent

Courir derrière les loyers impayés est une procédure qui prend du temps, en plus d’être coûteuse. Avec une assurance loyers impayés, il ne sera plus nécessaire de s’inquiéter de la gestion des poursuites judiciaires car la compagnie d’assurance s’occupe de tout à votre place.

A voir aussi : 4 principaux avantages de la gestion locative avec une conciergerie Airbnb

Se protéger des mauvais payeurs

Même en choisissant méticuleusement vos locataires, il peut être difficile de prédire s’ils vont respecter leurs engagements financiers pendant toute la période du bail. L’assurance loyers impayés permet d’assurer une protection à vos revenus locatifs.

Fonctionnement de la garantie loyers impayés

L’assurance loyers impayés offre une protection au propriétaire d’un bien immobilier mis en location, en couvrant les risques d’impayés de loyer et de dommages matériels. En d’autres termes, vous versez une part du loyer à une compagnie d’assurance, qui en échange, vous couvre en cas d’impayés.

Protégez vos revenus locatifs avec l'assurance pour loyer impayé

Voici les prestations souvent comprises dans l’assurance de loyers impayés :

  • L’indemnisation des loyers impayés: pour avancer au bailleur les loyers non réglés par le locataire en défaut de paiement.
  • Les dommages immobiliers : couvre les frais de réparation et de restauration causés par les dégradations locatives.
  • La protection juridique: pour les procédures contentieuses ou judiciaires. Elle couvre dès lors les frais liés à l’intervention de la police, du serrurier, des huissiers, etc.
  • Le départ prématuré: l’assureur rembourse les loyers non payés si le locataire décède ou quitte prématurément avant la fin du bail.

Il est crucial de souligner que l’assurance loyer impayé est facultative, ce qui signifie qu’elle n’est pas obligatoire.

Les biens pris en charge par l’assurance loyer impayé

L’assurance loyer impayé protège divers types de biens (maisons et appartements), à condition qu’il s’agisse du logement principal du locataire. Toutefois, il est impossible d’y souscrire pour les locations saisonnières, les résidences pour étudiants, les baux commerciaux…

En règle générale, les compagnies d’assurance ont un seuil défini sur le montant du loyer qu’elles prennent en charge (souvent autour de 2 000 euros par mois). Le contrat de location doit respecter les règles en vigueur et vous devez réaliser un inventaire avant l’arrivée du locataire.

Bien choisir son assurance loyer impayé

Optez pour une assurance qui offre une protection totale pour les loyers impayés et les dommages causés par les locataires à votre bien. Pensez aussi à intégrer d’autres options en vous basant sur votre situation et vos besoins : remboursement des frais judiciaires liés à une procédure d’expulsion, examen du dossier de location…

Considérez en outre le plafond de remboursement qui désigne la limite maximale à laquelle l’assureur peut vous indemniser.

Concernant le plafond de loyer admissible, il s’agit du montant maximal de loyer impayé que l’assureur peut couvrir, allant de 2 000 à 2 500 euros par mois. Les autres critères qui méritent votre attention sont la durée des garanties, la franchise et le délai de carence.

ARTICLES LIÉS