Comment réussir sa défiscalisation immobilière

blue and white concrete building near body of water during daytime

La défiscalisation représente un excellent moyen qui donne la possibilité de réduire ses impôts en tant qu’un investisseur immobilier. Cependant, plusieurs personnes ne savent pas encore comment procéder pour réussir cette opération de défiscalisation. C’est justement ce pourquoi nous vous invitons à découvrir dans ce texte, les étapes à suivre pour réussir votre défiscalisation immobilière.

Comprendre les différents dispositifs de défiscalisation immobilière

La défiscalisation immobilière est une aide de l’État basé sur un principe de fonctionnement assez simple. Le principe consiste à acheter un bien immobilier pour le louer et bénéficier d’une réduction d’impôts sur les revenus.

A voir aussi : Gestion de la comptabilité de sa location meublée : l’essentiel à savoir

Ainsi, pour défiscaliser son bien immobilier, il existe plusieurs dispositifs de défiscalisation que vous devez comprendre absolument. Cela permettra de comprendre les modalités que vous devez respecter.

Ces dispositifs sont de deux ordres dont la première catégorie concerne les biens immobiliers neufs et la deuxième concerne les biens immobiliers anciens. Nous donnons ici, un exemple dans chaque cas :

A voir aussi : Tout ce qu'il faut savoir sur la fiscalité des investissements locatifs

  • loi Pinel: la loi Pinel réglemente l’achat des logements neufs dans les zones de tendance locative élevée. Cette loi permet d’obtenir jusqu’à 21 % de réduction d’impôt sur les revenus d’un bien en location, selon la zone et la durée de la location. Elle s’applique quand le propriétaire du bien s’engage à certaines conditions. Il s’agit de louer son bien en respectant un plafond de loyer au mètre carré sur une durée de 6, 9 ou 12 ans.
  • loi Denormandie: elle encadre les biens immobiliers anciens. Le dispositif Denormandie fonctionne de la même manière que celui de Pinel. Ici, la réduction varie 12 %, 18 % et 21 %.

Investir dans un bien qui répond aux exigences du dispositif choisi

Il est important de tenir compte des clauses du dispositif de défiscalisation choisi avant d’investir dans votre immobilier pour réussir votre défiscalisation.

En effet, vous devez prendre en compte certains critères dans le choix du bien immobilier que vous désirez acquérir, notamment :

  • la zone ou la localisation du bien : il faut une zone attractive, de fortes demandes de location ;
  • le nombre de pièces : il doit être adapté à votre cible et à votre budget ;
  • le prix d’achat : le prix doit répondre aux normes du marché ;
  • la réduction de taxe accordée : elle ne doit pas être confondue avec le rendement locatif.

Il est conseillé de choisir un bien dans une zone bien sécurisé où se trouvent les services publics et les commerces. Si vous n’avez pas les connaissances nécessaires concernant l’investissement immobilier, il sera judicieux de faire appel à un professionnel immobilier pour vous faire aider.

Évaluer sa capacité de financement et la rentabilité nette

Il est primordial de connaître sa capacité de financement et d’anticiper la rentabilité nette d’impôt avant de se lancer dans le processus.

Cette évaluation vous permettra d’avoir une idée sur le budget nécessaire pour votre projet et le montant du prêt que vous allez demander.

Déclarer l’achat pour profiter de l’avantage fiscal

Pour bien réussir votre procédure de défiscalisation, vous avez l’obligation de remplir les formalités de déclaration auprès de l’administration fiscale.

Il s’agit d’une procédure qui consiste à informer cette administration de la date d’achat, de mise en location de votre bien. D’autres informations complémentaires seront demandées pour pouvoir appliquer la réduction d’impôt accordée.

À titre d’indication, si vous optez pour le dispositif de Pinel, vous êtes tenu de déclarer vos revenus locatifs, un an après l’achat de votre bien immobilier. Vous aurez à remplir un formulaire 2044 EB pour cette formalité tout en précisant la durée de la location.

ARTICLES LIÉS